Divers

C. O’Donnell | Pacte de Sang (Rebecca Kean #2)

79467883_p

J’ai Lu Darklight

574 pages

12,50€

Synopsis
OK, j’ai craqué, mais c’est aussi pour me protéger : je suis devenue très officiellement l’Assayim du Directum. Son assassin si vous préférez. Pour le petit dej’, un meurtre particulièrement sanglant à résoudre, un membre de la meute… S’il n’y avait que ça ! Le très cher Magister de la ville, Raphael, m’apprend que nous allons bientôt recevoir la visite du redouté Mortefilis (le plus haut conseil vampirique) mais aussi… de mon ex, Michael, qui me croyait morte jusqu’à récemment et qui ignore toujours que j’élève son enfant… En bref, ça va être sport !

Mon avis
J’ai dévoré ce tome avec autant d’avidité que le premier, sinon plus. J’ai adoré retrouver le personnage de Rebecca, un symbole féminin fort et indépendant. Léonora, sa fille, et Beth, sa meilleure amie, suivent ses traces, toutes deux de manières différentes. Bref, pour une pro-féministe comme moi, j’ai été servie en ce qui concerne les personnages féminins hauts en couleurs et exceptionnels ! Les présences masculines font également leur effet et certains protagonistes n’ont pas manqué de me charmer !

La nouvelle intrigue de ce roman est intéressante et prenante, sans être pour autant extraordinaire. La trame est bien ficelée et les mystères sont assez captivants. L’auteure ne manque pas de ressources pour nous faire passer un très agréable moment de lecture en mêlant scénario policier, scènes érotico-amoureuses, relations familiales à la fois douces, tourmentées et comiques et une bonne dose de sarcasme. Autant dire un cocktail explosif !

Les personnages sont toujours aussi attachants : Gordon, le vieux loup-garou, est de plus en plus présent, pour notre grand plaisir ; Bruce est toujours aussi amical et il ne manque pas de nous décrocher de nombreux sourires ; Raphaël n’est pas sans rappeler le personnage d’Edward (Twilight) à mon goût, et il fera fondre une majorité de la gente féminine ; et en ce qui concerne Michaël, le père de Leonora, eh bien… il est aussi agaçant qu’intéressant. J’aimerais bien en apprendre encore plus sur lui dans les prochains tomes ! Comme je l’ai dit plus haut, les personnages féminins sont étonnantes. Et pour le clan des méchants, je dirais qu’ils m’ont paru un peu pales et peu charismatiques. Bien qu’ils soient essentiels au déroulement et au dénouement de l’intrigue, j’ai trouvé que leurs rôles n’avaient pas été assez bien exploité !

On retrouve encore une fois beaucoup d’humour dans ce tome et c’est, je crois, la particularité de cette saga qui me plaît le plus. L’auteure manie les différentes formes d’humour avec brio et son style se reconnaît entre mille. Sarcasme, ironie, humour franc et innocent, humour noir… tout y est, pour tous les goûts ! La plume de Cassandra O’Donnell est également toujours aussi agréable et on se prend à lire les 500 pages très rapidement, à notre grand regret !

Ma note : 5/5

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *