Divers

Lauren Oliver | Le dernier jour de ma vie

51B0myh8eiL._SY445_

 

Lecture V.O.

Blackmoon

456 pages

18,00€ 

Livre de Poche

7,90€

Synopsis
Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre ? Que feriez-vous ? Comment vous habilleriez-vous ? Qui aimeriez-vous embrasser ? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour sauver votre vie ?” Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une côte de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt sept chances. Sept jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Sept occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure. Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier ?

Mon avis
C’est un roman que je voulais lire depuis longtemps mais je n’ai pas été la plus grande fan de Delirium et j’appréhendais un peu cette lecture. Je reste assez mitigée sur ce livre qui a pourtant beaucoup pour plaire.

La première chose qu’il faut savoir, c’est que j’ai tendance à peu laisser de seconde chance à ceux et celles qui prennent un malin plaisir à faire du mal aux autres. Or, Samantha, notre héroïne, fait partie d’un groupe de filles dont la meneuse est tout ce que je déteste. Même après le pourquoi du comment elle agit comme elle le fait, je trouve absolument horrifiant qu’elle s’en sorte avec une minuscule épiphanie à la fin du roman et qu’elle s’en sorte sans rien. À un moment, je pense qu’il faut arrêter de pardonner et d’attendre que certaines personnes se rendent compte de leur comportement. Dans le cas de Lindsay, je n’ai pas eu l’impression qu’on pouvait attendre quoique ce soit d’honnête et de sincèrement gentil de sa part, même après la fin du roman. Bref, vous l’aurez compris, je ne suis déjà pas une grande fan des personnages, ou du moins de cette fille. Mais Sam n’est pas non plus toute blanche et malgré le fait qu’elle se rende compte de ses erreurs au bout de sa troisième chance, je trouve que certains évènements n’auront aucun incident sur la suite (à imaginer) et ce que l’on pourrait considérer comme des bonnes choses laissent un goût aigre-doux dans la bouche.

Je ne veux pas rentrer dans les détails de chacun des jours que Sam peut “revivre” mais je peux dire que certains sont très poignants et d’autres m’ont vraiment mise en colère. Je ne saurai jamais si les lycées américains aujourd’hui sont tels qu’ils sont stéréotypés dans les livres, les films et les séries. Il doit bien y avoir une part de vérité dans ces histoires de clans et de popularité. Mais que des adolescentes de 16 ans puissent manquer d’autant de jugeote m’échappe complètement. Sam préfère se voiler la face et sortir avec un mec détestable juste pour une question d’apparence et il lui faut au moins 4 ou 5 jours pour réaliser qu’elle a vraiment fait le mauvais choix.

Je comprends le raisonnement de Lauren Oliver, le fait qu’elle dépeigne justement la réalisation d’une jeune ado qui se cherche et qui, à cause d’un accident, n’aurait pas eu le temps de se trouver. Elle lui donne une chance de revivre sa dernière journée jusqu’à ce qu’elle puisse enfin être en paix avec elle-même et parte en se disant qu’elle n’a pas tout foiré. Dans un sens, j’ai vraiment apprécié ce côté-là de l’histoire et les parties concernant sa famille ou sa détermination à venir en aide à ceux qui pourraient encore avoir l’occasion de vivre, mais j’ai trouvé le dénouement plutôt dommage. On sait dès le début qu’elle va mourir et je pense que ce récit n’est pas forcément sain et bien que j’aie été touchée, je dois avouer avoir peu apprécié la tournure des évènements.

J’ai énormément de mal à exprimer mes pensées parce que ce livre éveille en moi des sentiments vraiment opposés et conflictuels. Je l’ai lu en deux jours et s’il m’avait réellement déplu, j’aurais eu plus de mal à le finir. Mais j’ai vraiment été gênée par certains aspects de cette histoire et je ne suis pas totalement sûre que la dimension de dernier jour à revivre soit la bienvenue pour tout le monde.

Ma note : 3,5/5

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *