Livres

Mini-Chroniques | Jennifer L. Armentrout, Colleen Hoover & Hannah Kent

PicMonkey Collage1


CVT_Lux-tome-1--Obsidienne_5302Synopsis
Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant ! Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

Lu en français

380 pages
13,00€

AMAZON

 

Mon avis
J’avais envie de lire ce livre depuis sa sortie V.O., parce que les lecteurs ne cessent de parler de Jennifer L. Armentrout et de Daemon Black. Le problème, c’est que les couvertures V.O. sont, à mon goût, atroces. Et la couverture V.F. me plaisait bien alors j’ai fini par franchir le pas. C’est un peu un Twilight à une autre sauce. C’est addictif, ça se lit tout seul et c’est ultra captivant. Ce n’est pas pour tout le monde, bien sûr, mais perso, c’est le genre de lectures pas prise de tête qui me fait un bien fou. J’y ai trouvé des défauts (le comportement de Daemon m’a franchement agacée et la tension sexuelle entre lui et le personnage principal féminin, Katy, est un peu insupportable), mais j’y ai aussi trouvé des qualités (la soeur de Daemon, Dee, est hyper cool… et puis, Katy est un peu bad-ass quand même !). Ce n’était pas le livre de l’année, mais ce n’est pas forcément ce que je recherchais avec cette lecture. C’est une histoire fun et pleine d’actions. J’ai hâte de lire la suite, en sachant que la romance évolue pour le mieux (en même temps que l’attitude de Daemon). Seul hic, j’ai pas été convaincue par la créature évoquée dans ce livre (je ne sais pas si tout le monde sait de quelle espèce il s’agit), mais comme il s’agit d’un récit paranormal, la logique et la vraisemblance ne sont pas particulièrement de mise. Je le recommande en tout cas à ceux et celles qui ont envie d’un livre sympathique qui vous met en haleine !

Ma note : 3,7/5


9782258104501Synopsis
Islande, 1829, Agnes Magnúsdóttir est condamnée à mort pour l’assassinat de son amant, Natan Ketilsson. En attendant son exécution, Agnes est placée en résidence surveillée à Kornsá, dans la ferme de Jon Jonsson, sa femme et leurs deux filles. Totti, le jeune révérend que la meurtrière a choisi comme guide spirituel pour la préparer à sa mort, tente de la comprendre. Les mois passent et la famille se laisse peu à peu apprivoiser par la condamnée. Encouragée par le pasteur, Agnes livre le récit de sa vie, de son amour pour Natan, et des semaines qui ont conduit au drame, laissant entrevoir une vérité qui n’est pas forcément celle que tous pensaient connaître.
Lu en anglais
396 pages
21,00€
AMAZON


Mon avis

J’avais vu ce livre tourner sur des chaînes Youtube anglosaxonnes que j’affectionne particulièrement. Il ne recevait que des avis ultra-positifs et j’ai eu envie de me laisser tenter par cette histoire intrigante. Avant toute chose, pour ceux et celles qui voudraient le lire en anglais, je tiens à vous dire qu’il faut un niveau intermédiaire voire largement confirmé pour en faire la lecture. La plume de l’auteur est très belle et assez complexe pour quelqu’un qui ne lirait pas souvent en anglais. De même, le rythme est assez lent – ce qui est parfaitement adéquat pour l’histoire – et du coup, cela peut également freiner pendant la lecture, si vous n’êtes pas très à l’aise avec la langue. Au-delà de ça, j’ai été ravie et très touchée d’apprendre des choses sur la vie d’Agnes Magnudottir. J’ai mis du temps à lire ce livre parce que j’ai eu une baisse de régime côté lecture mais je suis heureuse d’avoir persévérer, rien que pour honorer la mémoire d’une femme aussi courageuse qu’elle. Je n’ai vraiment pas grand chose à dire sur ce récit, qui m’a vraiment transportée en Islande, 1829. Il y a un petit côté « position de la femme » qui m’a extrêmement plu. Les personnages – ou les personnes, puisqu’elles ont existé – m’ont ému ou véritablement agacé. C’était plein d’humanité et de sincérité. L’aspect religieux m’a un tout petit peu dérangé, dans le sens où il est très présent et que je me suis vite lassé, mais je comprends tout à fait à quel point c’était un aspect important à l’époque et je le respecte totalement. S’il n’y avait pas eu cette mini-panne et ces longueurs que j’ai beaucoup ressenties, j’aurais pu avoir un coup de coeur. Quoi qu’il en soit, je vous le recommande chaudement !

Ma note : 4,5/5


97647966_o

Synopsis
Après la mort de son père, Layken part s’installer dans le Michigan avec sa mère et son frère. Seulement âgée de 18 ans, elle est malgré tout considérée comme un roc par sa famille. Sa rencontre avec Will change tout, surtout que des obstacles se dressent devant eux.

Lu en anglais

283 pages
13,90€

AMAZON

 

 

Mon avis
Colleen Hoover. Combien d’années cela fait que tout le monde me répète « JUSTINE, LIS COLLEEN HOOVER » ? Beaucoup… et ça fait un moment que j’avais Slammed dans ma PAL (gentiment offert par Cécile en mai dernier !), mais plus y avait de buzz autour de cet auteur et plus j’avais peur de me lancer. Je me disais « Justine, si tu n’aimes pas, tu vas te faire lyncher ! » et puis finalement, j’ai eu trop envie de me faire mon propre avis. J’ai d’ailleurs été pas mal influencée à commencer grâce à Tania du blog et de la chaîne Read-Listen-Feel, qui est fan de Colleen Hoover ! Et pour tout vous dire, je crois que moi aussi j’ai été piquée par cette folie Colleen Hoover. Bon, bien sûr, je viens à peine de débuter avec Indécent (d’ailleurs, on en parle de ce titre français complètement à côté de la plaque ou bien ?) alors je ne suis pas à l’abri d’une ou plusieurs déception(s), mais ce qui est sûr, c’est que j’ai envie de lire plus de ses livres… ou tous. Il y a quelques aspects qui m’ont dérangé dans ce récit, mais au-delà de ça, c’était quand même addictif, touchant et moi j’adore les livres où y a des petits frères trop mignons, alors jetez-moi la pierre, mais je n’ai pas résisté aux deux petits bouts de 9 ans de cette histoire. Ce qui m’a gênée, c’est le côté : comme par hasard. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais j’ai trouvé ça très gros que Layken emménage pile poil en face de Will qui a perdu ses deux parents, quand on connaît la situation familiale de Layken. J’ai été gênée par l’effet miroir beaucoup trop important et donc, peu crédible pour moi. Bon, cela, ça ne m’a pas empêché de profiter de l’histoire. Autre détail qui m’a un peu agacé, c’est le comportement de Will. C’est lui qui prend une initiative et deux secondes plus tard, il retourne sa veste. C’est le genre d’attitude qui me donne envie de distribuer des baffes par dizaines. Certes, il est perdu, mais dans ces cas-là, tu fais une erreur une fois, deux fois, mais pas trois. Après, ça s’appelle jouer avec les sentiments de quelqu’un, pour moi. Le slam n’aura pas eu un effet incroyable sur moi, mais pourquoi pas ? J’ai appris un autre genre, et j’aime beaucoup la poésie. Bref, malgré les points négatifs, j’ai dévoré cette lecture en une journée et je regrette vraiment de ne pas avoir la suite dans ma PAL… je vous le recommande, si vous aimez les histoires de famille et de coeur assez poignantes.

Ma note : 3,7/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *