Divers

P. Coelho | Le Démon et Mademoiselle Prym

32803_1572801

 

Lecture V.O.

J’ai Lu

192 pages

5,70€

Synopsis
Éternelle question du Bien et du Mal. Pour nous conter cette parabole, Paulo Coelho a transformé le fruit du savoir en lingots d’or, et le jardin d’Éden en petit village perdu dans les montagnes, somnolant dans une paisible béatitude. Et le serpent tentateur, voyageur élégant et beau parleur, a choisi pour médiatrice Chantal Prym, jeune et jolie barmaid. Décor d’une biblique simplicité, pour cette fable discrètement parfumée au soufre. Coelho dissèque et manipule ses personnages comme des marionnettes, dans ce monde tout bruissant d’ombres, d’anges et de démons bavards, où la mort ne se cantonne pas aux cimetières, mais reste toujours intimement liée à la vie. Alors, les hommes sont-ils bons ou mauvais ? Et Dieu s’intéresse-t-il à leur sort ? Les âmes ici se creusent comme des gouffres, où tourbillonnent le chaos des pulsions, des frustrations, la fascination et l’horreur de l’ennui. Forces contraires, qui se paralysent ou se décuplent : Coelho fait œuvre de chimiste plus que “d’alchimiste”, et dans un style vigoureux, assène quelques vérités qui ne sont pas toutes bonnes à dire.

Mon avis
Je n’avais encore jamais lu de Paulo Coelho, et je suis ravie d’avoir commencé par ce roman en particulier. Je l’ai lu en anglais, et c’était d’abord sa couverture puis son synopsis qui m’avaient décidée. De plus, il ne m’avait coûté que £1 à l’époque, donc c’était pour moi un achat relativement rentable, même si je venais à être déçue. Et ça n’a pas du tout été le cas ! Mais je dois tout de même bien avouer que je m’attendais à tout sauf à une lecture moralisatrice et pleine de remises en questions. Je ne m’étais pas renseignée sur le style ou le contenu des romans de ce célèbre auteur et j’ai du coup eu une grosse surprise dans les premières pages.

J’ai vraiment su apprécier les valeurs mises en avant par Paulo Coelho, et le cheminement de ses pensées, de son argumentation, à travers les personnages principaux. On sent que l’auteur tente de puiser dans l’étude socio-psychologique de l’Homme pour en trouver les plus sombres recoins. Il y a dans ce roman l’essence même de la question “l’homme est-il bon ou mauvais ?”, posée par le philosophe allemand Kant au 18ème siècle. Mais ce qui est vraiment intéressant, c’est la façon dont l’auteur réussit à romancer, raconter un concept aussi philosophique. Je ne me suis ennuyée à aucun moment, et il serait presque facile de ranger ce livre dans la catégorie des romans contemporains.

Il est plutôt difficile de s’attacher aux personnages – ce n’est pas, il me semble, le but de ce livre – mais on s’identifie aisément à leurs caractères et à leurs pensées, leurs questions, etc. Que ferions-nous dans une situation similaire ? J’ai vraiment apprécié me poser énormément de questions – je suis quelqu’un de franchement compliqué à la base, et j’ai du coup laissé libre cours à mon imagination et à mes pensées.

Ce qui m’a gêné dans ce livre est en fait l’ignorance des personnes du village. La solution finale apportée au problème m’avait sauté aux yeux dès le début du roman et je me suis vraiment demandé comment Chantal Prym et ses voisins avaient pu passer à côté. Certes, c’est une histoire et l’intrigue avait quelque chose à démontrer, mais cela était tellement évident que la fin m’a semblé un peu trop facile.

Dans l’ensemble, j’ai vraiment aimé cette histoire et il me tarde de lire d’autres romans de Paulo Coelho ! N’hésitez pas à vous procurer ce très beau livre si vous aimez ce qui touche à la foi en l’homme et sa psychologie, ses actions etc. La plume de l’auteur est absolument sublime. Il y a de nombreux passages très émouvants, très intelligents et très intéressants ! En plus, il est court et se lit donc très vite, donc pas d’excuse !

Ma note : 4,5/5

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *