Culture, Écriture, Livres

Un goût de poésie avec Rupi Kaur…

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé la poésie. J’en écris régulièrement — vous pouvez d’ailleurs, si vous le souhaitez, lire deux poèmes que j’ai publiés sur mon blog auteur : Un monstre dans le miroir et Danger & Beauté — et j’ai adoré étudier ce genre à l’école. J’ai une petite préférence pour la poésie de la période Romantique et la poésie contemporaine, mais je ne suis pas fermée aux autres mouvements et aux autres cultures non plus.

À vrai dire, en quittant les bancs de la fac, j’ai arrêté d’en lire. Pas nécessairement par manque de temps, mais plutôt parce qu’il y a tant à lire que je ne sais plus où donner de la tête. Depuis quelques années, tout le monde parle de Rupi Kaur comme la figure emblématique de la poésie féministe et contemporaine et cela faisait un moment que je souhaitais découvrir le recueil qui l’a propulsée sur le devant de la scène littéraire internationale. Je n’avais jamais pris la peine de commander Milk and Honey* et puis, finalement, le livre est sorti en France. J’ai eu la chance de recevoir Lait et Miel* et je n’en ai fait qu’une bouchée. Il m’a alors inspiré la vidéo ci-dessus.

Si ce recueil a autant de succès, c’est parce que l’identification est l’atout majeur des poèmes. Si on a eu le cœur brisé, si on s’est senti en échec, si on a vécu une situation familiale un peu bancale, notamment en relation avec la figure du père, de l’homme, de l’amant, etc., il est presque impossible de ne pas se sentir concerné(e), de ne pas être touché(e). Cela ne veut pas dire pour autant que j’ai trouvé tous les poèmes à mon goût. À vrai dire, j’ai même été surprise et un poil déçue de voir des répétitions et des contradictions dans le fil conducteur, bien que ce fût peut-être l’intention de la poétesse. Globalement, néanmoins, ils ont su susciter des émotions en moi et c’est tout ce que je demande à la poésie. Les poèmes sont écrits avec simplicité et sans prétention, ce qui facilite probablement l’entrée en la matière. Enfin, la petite touche que j’ai fortement appréciée sont les illustrations qui viennent appuyer certains poèmes.

Commencer la poésie avec Rupi Kaur peut donc être une bonne idée, si c’est un genre qui vous faisait peur. En ce qui me concerne, ça m’a donné encore plus envie de me replonger dedans. Rupi Kaur a d’ailleurs sorti un nouveau recueil, The Sun & her Flowers*que je pense me procurer à l’occasion. Depuis quelques mois, ce sont surtout les recueils de Carol Ann Duffy qui me font de l’œil. Je compte m’en offrir au moins un très bientôt !

J’espère que la vidéo vous a plu et que, peut-être, elle vous aura donné envie de vous mettre à la poésie. Si c’est le cas, n’hésitez pas à liker, commenter, partager et à vous abonner ! Je remercie infiniment Anna pour son aide lors de la réalisation mais aussi pour la composition de la musique. Ce fut parfois un sacré challenge, avec des moyens limités… mais si le résultat vous a touché, c’est pour moi le principal.

Qu’avez-vous pensé de la vidéo ?
Avez-vous lu Lait et miel ? Souhaitez-vous le faire ?
Un recueil de poésie à me recommander ?

Disclaimer : les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission pour tout achat effectué via ce lien. Ils ne changent en rien le prix de vente, et vous n’êtes bien sûr pas obligés de les utiliser. Si vous les utiliser, en revanche, je vous remercie pour votre soutien ♡

1 thought on “Un goût de poésie avec Rupi Kaur…

  1. Coucou, merci pour cette vidéo et cet article !!! Grâce à toi je suis allée acheter le livre et je crois qu’il va devenir mon livre de chevet, celui que je consulterais dans les moments difficiles. Comme tu le souligne très bien, il est tellement facile de s’identifier dans ses poèmes… merci pour cette découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *