Rendez-vous

Interviews #Aprocalypse ⁂ CJ Daugherty & Jack Jewers (Français/English)

C.J. Daugherty

Profil
Prénom : Christi
Âge : Plus âgée qu'elle n'y paraît
Blog : cjdaugherty.com
Profession : Auteure
Signes particuliers : pratique le yoga, évite les activités de groupe, cours souvent avec une paire de ciseaux dans les mains

1) Voudrais-tu écrire une histoire pre/post-apocalyptique ? Si oui, quel titre lui donnerais-tu ?
Si j’en écrivais une, ce serait très different de tous les livres que j’ai pu lire. Je n’en ferais pas une situation désespérée parce qu’il y a toujours de l’espoir. Nos grands-parents ont survécu guerres et famines, ce qu’ils ont dû ressentir comme une apocalypse. Dans certaines parties du monde, comme en Syrie ou au Yemen, les gens sont en train de subir une sorte d’apocalypse moderne. Et pourtant, il y en a qui essaieront toujours de rendre les choses meilleures. Ils ont de l’espoir.
Je pense que je l’intitulerais The Darkest Hour (littéralement L’heure la plus sombre en français) – qui vient de l’expression “The darkest hour is just before the dawn” (« L’heure la plus sombre est celle qui précède le lever du soleil » en français – proverbe chinois)

2) Qu’est-ce que tu aimes ou n’aimes pas dans le genre pre/post-apocalyptique? Qu’est-ce qui fait un bon film/livre apocalyptique selon toi ?
J’adore l’originalité. Les livres apocalyptiques similaires m’ennuient ; ceux qui sont pratiquement identiques aux autres histoires du genre qu’on a pu lire précédemment, mais en pire. Plein de livres apocalyptiques jeune-adulte ne font que prélever les organes de bouquins de ce genre, bien meilleurs.
Je ne supporte pas non plus les livres apocalyptiques bizarroïdes, dans lesquels l’apocalypse ne fait aucun sens. « Dans un futur où les larmes sont interdites » WTF ? POURQUOI ?! « Dans un futur où l’amour a été génétiquement enlevé de notre ADN » Hein ? COMMENT ?! « Dans un futur où les filles doivent venir des fleurs et ne peuvent venir d’un utérus… » *envoie valser le livre à travers la pièce*
En ce qui me concerne, je trouve que le genre est, en ce moment, en grand manque d’idées.
Donnez-moi une apocalypse que je peux reconnaître. Il y a eu une guerre, une énorme guerre. Une épidémie ravageuse. Les choses vont mal mais le héros/l’héroïne doit survivre parce qu’il n’y a tout simplement pas d’autre alternative.

3) Quelle est ton œuvre favorite/celle que tu aimes le moins (livre et/ou film) dans ce genre ?
Des livres modernes, le livre de Courtney Summers This is not a test est un roman intense et brillant qui débute à l’aube d’une apocalypse de zombie. C’est sombre, c’est gore, c’est génial ! Il n’y a que Summers qui pourrait écrire une histoire dans laquelle l’apocalypse de zombie rend la vie du personnage féminin principal meilleure. Cette femme est un génie !
Si tu cherches un livre apocalyptique très intelligent et réaliste, je te recommande Journal of a Plague Year (Journal de l’Année de la Peste en français, paru chez Folio Classique) de Daniel Defoe. Écrit en 1722, il raconte l’année où La Grande Peste a ravagé l’Angleterre. Lorsqu’il était vivant, les gens avaient toujours des souvenirs de ces épidémies, alors c’est une reconstitution perturbante et réaliste de la rapidité avec laquelle une vie normale peut virer à l’enfer.
Je ne te dirai pas quelles sont les œuvres que j’aime le moins, parce que je suis sympa comme ça moi !

4) Des conseils & astuces à donner en cas de situation apocalyptique ? Penses-tu que tu ferais parmi des survivants ou des premiers à mourir ?
Je suis tellement morte dans le cas d’une apocalypse. Lorsque l’économie s’est effondrée en 2008, toutes les personnes que je connaissais développaient des compétences parfaites en cas d’apocalypse. Mes amis faisaient pousser des légumes. Mes légumes à moi mourraient. D’autres de mes amis se sont mis à tricoter. Je n’ai absolument aucune patience pour ça. Je ne peux même pas faire un élevage de poulets parce que j’ai trois chats. Tout ce que je pourrais faire c’est de la pâtisserie et vendre mon pain, mais pour ça, j’ai besoin de grains. En gros, c’est moi le déjeuner.

5) Quelle serait, pour toi, la dernière journée parfaite avant une apocalypse ?
Aller à la plage avec Jack et Fulcrum (leur adorable Golden Retriever, NDT), chassant les vagues sous un beau soleil. Remplir la voiture avec de l’essence, faire des réserves de nourriture, construire un abri type bunker, récolter du bois pour le feu… QUOI ?! C’est de la triche ?! ;-)

6) Est-ce que tu préfères les romans/films apocalyptiques aux scénarios fantastiques/plutôt invraisemblables (contamination/zombies, invasion d’aliens, d’anges déchus, etc.) ou les romans/films apocalyptiques plus centrés sur la survie, assez réalistes (monde décimé par virus mortel, guerre nucléaire, changements climatiques extraordinaires) ?
La plupart des œuvres type quête humaine de survie sont tellement déprimantes qu’elles devraient venir accompagnées de capsules de cyanure. La Route de Cormac McCarthy était si déprimant que ça me faisait rire. Je préfère celles qui ont lieu dans le futur (comme Hunger Games ou la série télé Firefly – J’ADORAIS cette série !), vu que c’est plus réconfortant de se dire que l’apocalypse est encore loin devant nous.

7) Si tu pouvais être n’importe où pendant la fin du monde, quel endroit choisirais-tu ?
L’Angleterre. Les gens ici sont bien trop polis pour se mettre à s’entretuer. Et puis, ici, les armes sont interdites… Hmm, cela dit, dans une apocalypse, J’AIMERAIS bien être munie d’un pistolet. Ok, je serais en Angleterre, avec une arme !

8) Question bonus : si tu n’avais la possibilité de garder que le café ou que le chocolat lors d’une apocalypse, lequel des deux choisirais-tu ? 
CAFÉ (évidemment.) ! :-D


Photo_Jack_on_Set011

Profil 
Prénom : Jack 
Âge : Celui de la sagesse 
Blog : www.jackjewers.co.uk
Profession : Réalisateur, Producteur & Auteur 
Signes particuliers : fasciné des endroits laissés à l'abandon, cuisine très bien la nourriture Indienne, un de ses ancêtres était un pirate célèbre

1) Tu as réalisé un film post-apocalyptique quand tu avais 18 ans, intitulé Future Imperfect. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet ? (Existe-t-il une photo que tu pourrais partager avec nous et qui illustre la question ?)
Oh la la ! Eh bien, je pourrais écrire un livre à propos de l’aventure de cette réalisation, mais c’est une autre histoire. Ça me fait un peu grincer des dents maintenant, en y repensant, mais c’était un film au sujet de gens vivant dans une société un peu étrange, qui ressemblerait à l’Angleterre au Moyen âge. Le malheur était considéré comme la plus grande menace de cette société. Les vies de chacun étaient contrôlées par une classe supérieure, appelée « Professeurs » et qui s’habillait comme des moines. Et cela fonctionnait, la société était tout à fait heureuse. Mais il n’y avait pas de liberté. Cependant, ça ne se passait pas du tout dans le passé (c’est ce qui me fait grincer des dents aujourd’hui). C’était un futur post-apocalyptique. Ces gens vénéraient des idoles sacrées, qui étaient en fait des petits bouts de jouets en plastique et de vieux engins électroniques. Un des personnages se rend compte de ce qui est en train de se passer et elle doit décider si il vaut mieux le dire à tout le monde et détruire la société et le bonheur de tous, ou si elle doit les laisser vivre dans l’ignorance.
J’ai bien peur de vous dire que c’était vraiment mauvais, mais c’était un sacré apprentissage malgré tout ! Il existe en fait une relation assez mince entre ce film et Night School (saga écrite par sa femme C.J. Daugherty, cqfd). Une amie de lycée jouait un des rôles principaux. Quatorze ans plus tard, nous sommes toujours amis et elle est devenue professeur à son tour. Elle savait que je recherchais une actrice pour jouer Allie Sheridan dans les trailers des livres et elle m’a proposé le nom d’une de ses anciennes élèves : Jessica Sargent ! Jess est bien sûr devenue, depuis, la Allie Sheridan des trailers et de la web série !

Future Imperfect


2) Quels sont les éléments clés, les aspects & les détails importants, d’un bon film apocalyptique selon toi ?
Le trait principal d’un récit apocalyptique quel qu’il soit doit être un sentiment d’effroi. Ces récits sont là pour que la société affronte ses peurs les plus profondes au sujet de la mort. Toutes les sociétés qui ont existé ont eu leur propre forme, leurs propres récits d’apocalypse. Et ce, depuis la nuit des temps, en tout cas celle dont on a une trace. Prenons les Vikings, par exemple. Leur représentation de la fin du monde se faisait avec un loup géant appelé Fenrir, qui se libérait de ses chaînes, qui combattait et vainquait les dieux avant de dévorer le monde entier. Est-ce qu’on n’a pas l’impression de regarder un film de monstres ? Ou d’une invasion d’aliens ? Donc je pense que beaucoup des éléments clés sont universels : une menace qui nous dépasse et qui nous fait tomber de quelques paliers sur la chaîne alimentaire fera l’affaire !
Mais en termes de ce qui fait d’un film apocalyptique un bon film du genre, je pense que rien ne bat un scénario qui met en scène un petit groupe de personnes contre le monde. Les derniers survivants – plus ils sont ordinaires, moins ils sont exceptionnels, et mieux c’est – forcés à se battre pour leur survie de façons qu’ils n’auraient jamais pu imaginer. En affrontant ça, bien sûr, ils se découvrent, ils se trouvent. La société devait mourir pour qu’ils vivent réellement. Ce qui entraîne une question pour les héros de ces histoires, leurs vies ne deviennent-elles pas ultimement meilleures après la fin du monde ?

3) Quelle est ton œuvre favorite/celle que tu aimes le moins (livre ou film) dans ce genre ?
Ouh, c’est tellement dur de répondre à cette question. Ok, je vais répondre à cette question de manière indirecte et j’espère que ce ne sera pas de la triche. Mais certaines de mes œuvres favorites dans ce genre se déroulent dans des scénarios apocalyptiques qui ont déjà eu lieu. L’un de mes livres favoris est Company of Liars de Karen Maitland (La Compagnie des Menteurs, en français, paru chez Pocket, cqfd). C’est un drame historique avec une empreinte surnaturelle mettant en scène un groupe de voyageurs qui se retrouve sur la route, tentant d’échapper à un virus qui décime l’Angleterre au Moyen Âge. Les choses qu’ils voient leur fait penser que le monde approche à sa fin – et c’est sûrement vraiment comme ça que les gens le percevaient. Ils sont aussi poursuivis par ce qu’ils imaginent être une sorte de loup-garou démon, qui les élimine les uns après les autres. C’est sombre et gothique à souhaits ! Est-ce que je peux choisir ça ?

4) As-tu des conseils, des astuces à donner dans le cas d’une situation de type apocalyptique ? Penses-tu que tu ferais partie des survivants ou des premiers à mourir ?
Lorsque nous regardons The Walking Dead à la télé, je suis constamment en train de crier « TROUVEZ UN BATEAU » Ce serait ça, ma principale recommandation.

5) Quelle serait, pour toi, la parfaite dernière journée avant une apocalypse ?
Eh bien, je suppose que s’il faut se confronter au pire des aspects d’un scénario apocalyptique, cela dépendrait du fait que les gens que j’aime survivent aussi ou pas. Si ce n’est pas le cas, alors évidemment que j’aimerais passer ma dernière journée à leurs côtés. Promener le chien dans les bois. Passer du temps avec ma femme. Faire des trucs qu’il serait incroyablement douloureux de perdre. J’aimerais passer ma dernière journée à faire l’expérience de ces choses. Mais s’ils survivent et qu’on traverse l’apocalypse ensemble, je pense que ma dernière journée impliquerait alors beaucoup de nourriture.

5) Est-ce que tu préfères les romans/films apocalyptiques aux scénarios fantastiques/plutôt invraisemblables (contamination/zombies, invasion d’aliens, d’anges déchus, etc.) ou les romans/films apocalyptiques plus centrés sur la survie, assez réalistes (monde décimé par virus mortel, guerre nucléaire, changements climatiques extraordinaires) ?
Ooh, je pense que je préfère la première option. Cela dit, je crois que le mieux serait un mélange des deux.

7) Si tu pouvais être n’importe où pendant la fin du monde, quel endroit choisirais-tu ?
Je serais au sommet d’une colline où la vue du paysage est incroyable en train de descendre d’un trait une bouteille de Moët, d’écouter de la musique à fond et de hurler « VENEZ ME CHERCHER !!! »

8) Question bonus : travailles-tu sur un nouveau projet actuellement ?
Oui ! Plus d’un même. Mais je ne peux encore rien vous dire à leur sujet. Pas encore. ☺


C.J. Daugherty

Profile
Name: Christi
Age: Older than she looks
Blog: cjdaugherty.com
Profession: Writer
Random facts: does yoga, does not take part in any team activities, runs with scissors

1) Would you ever want to write a pre/post-apocalyptic story? If so, how would you call it?
If I did it would be very different from most I’ve read. It could not be hopeless, because things are never hopeless. Our grandparents survived wars and famines that must have FELT like an apocalypse to them. In parts of the world, people’s lives have turned into a modern apocalypse in places like Syria and Yemen. And yet they are always trying to make things better. They have hope.
I think I’d call it The Darkest Hour ​– From the saying ‘The darkest hour is just before the dawn.’

2) What is it that you enjoy or not in this genre? What makes a good apocalyptic book or movie in your opinion?
I love originality. I’m very bored of Samepocalypse books. You know the ones, they are basically the same as the other apocalypse books you’ve read before, only worse.  So many young adult apocalypse books are just, at this point, harvesting the organs of better books.
I also cannot handle ‘Bizarrapocalypse’ books, in which the apocalypse makes no sense. ‘In a future in which tears are forbidden.’ WTF? WHY? ‘In a future in which love has been genetically removed from our DNA…’ Huh? HOW? ‘In a future in which girls must be plucked from flowers and cannot come from a uterus…’ *Throws book across room*
Personally, I think this genre is, at least for now, largely out of ideas.
Give me an apocalypse I recognise. There was a war. A big one. Or a plague. Things are bad, but the hero/heroine must also survive because the alternative is unthinkable.

3) What is your favorite/less favorite work (book or movie) in this genre?
Of modern books, ​Courtney Summers’ book This is Not a Test is a brilliant, intense novel that begins on the day of the zombie apocalypse. It’s dark and gory and brilliant. Only Summers could write a book in which the zombie apocalypse actually makes the main character’s life BETTER. That girl’s a genius.
If you want a brilliant, real-life apocalypse book, I recommend Journal of a Plague Year by Daniel Defoe, Written in 1722, it tells the story of the year The Great Plague ravaged England. When he was alive, people could still recall plagues, so it’s a disturbingly realistic account of how quickly normal life can descend into hell.
I won’t tell you my least favourites because I’m nice like that.

4) Any tips or advice for an apocalyptic-type situation? Do you think you’d be a survivor or the first one to die?
​I am so dead in an apocalypse. When the economy collapsed in 2008, everyone I knew was developing their apocalypse skills. My friends raised vegetables. My vegetables died. Other friends took up knitting. There’s no way I have the patience for that. I can’t even raise chickens because I’ve got three cats. I figure all I could do is bake and sell my bread, but for that I’d need grain. Basically, I’m lunch. ​

5) Describe your perfect « The Day Before the Apocalypse »?
Going to the beach with Jack and Fulcrum, running through the waves in the sunshine. Filling the car with petrol, stockpiling food, building a bunker, harvesting fire wood — WHAT? Is that cheating? ;-)

6) Do you prefer paranormal post-apocalyptic books/movies (zombies/ angels/ aliens) or more human-quest-for-survival-in-the-wilderness types of apocalyptic books/movies?
Most of the human-quest-for-survival books are so depressing they should come with pop-out cyanide pills attached. ​(The Road by Cormac McCarthy was so depressing it kept making me laugh.) I suppose I prefer the ones that obviously take place in the future (like the Hunger Games or the TV series Firefly — I LOVED that series), as it’s more comforting thinking of the apocalypse as something far away.

7) If you could be anywhere in the world when it ends, where would you be?
England. People are far too polite here to go around murdering each other. Also, no guns. Hmm, but in an apocalypse I’ll WANT a gun. Ok, England in which I have a gun. I’d be QUEEN.​

8) Bonus question: if you had the chance to keep one of those two « foods » after an apocalypse, what would you choose: coffee or chocolate?
​COFFEE. ​(Obviously.)  :-D


Photo_Jack_on_Set011

Profile
Name: Jack Jewers
Age : Old Enough to Know Better
Website: www.jackjewers.co.uk
Profession: Director, Producer and Writer
Random facts:  has a passion for abandoned places, makes amazing Indian food, has an ancestor who was a famous pirate

1) You directed a post-apocalyptic film when you were 18, entitled Future Imperfect. Can you tell us a little bit more about it? (Is there any photo of it you could share with us to illustrate the question & answer?)
Oh boy! Well… I could write a book about the adventure of making it, but that’s another story! I kind of cringe at the idea now, but it was about people who lived in this strange society, kind of resembling England in the middle ages, in which unhappiness was seen as the biggest threat to society. Everyone’s lives were completely regulated by the ruling class – who were called ‘Teachers’ and dressed like monks. And it worked, society was totally happy. It just didn’t have any freedom. However, it wasn’t actually in the past (this is the bit I find totally cringe-worthy now), it was a post apocalyptic future! These people worshipped sacred idols, which were actually bits of plastic toys and old electronics. One of the people figures out what’s happening, and she has to decide whether to tell everybody and completely destroy this society, and end everyone’s happiness, or to let them all live in ignorance.
I’m afraid to say it’s actually pretty terrible but it was certainly the steepest learning curve I’ve ever experienced! There’s actually a very tenuous Night School connection, as a friend of mine from college (high school) at the time played one of the main parts. Jump forward about 14 years, we’re still friends, and she’s now a teacher herself. She knew I was looking for an actress to play Allie Sheridan in the Night School book trailers and suggested an ex-student of hers: Jessica Sargent! Jess has, of course, since played Allie in all the Night School trailers, and the web series.

Future Imperfect

2) What are the key elements, aspects, details of a good apocalyptic movie in your opinion?
The key feature of apocalyptic narratives of all kinds is existential dread. They exist as a means for society to address its deepest fears about death. Every society that has ever existed has had its own apocalypse narratives, right back to the dawn of recorded history. Take the Vikings, for instance. Their main end-of-the-world story was about a giant wolf called Fenrir breaking free of its chains, fighting and defeating the gods, then devouring the entire world. Doesn’t that sound like a monster movie? Or an alien invasion film? So I think many of the key elements are universal; a threat, bigger than us, that knocks us down a few places on the food chain will do the trick.
But in terms of what specific details should go into a good apocalyptic movie, I think you can’t beat the small band of people against the world scenario. The lone survivors – the more ordinary and unexceptional, the better – forced to fight for their survival in ways they could never have possibly imagined. In doing so, of course, they find themselves. Society needed to die for them to truly live! Which begs the question – for our heroes, aren’t their lives ultimately better after the end of the world than they were before?

3) What is your favorite/less favorite work (book or movie) in this genre?
Oh gosh, that is such a tough one. OK, I’m going to answer this in a really oblique way, and I hope it’s not cheating, but some of my favourite works in this genre actually take place in apocalypse scenarios that have already happened. One of my favourite books is called Company of Liars by Karen Maitland. It’s a historical drama with supernatural overtones, about a group of travelers, thrown together on the road, trying to escape the plague in medieval England. The things they see make them think that the world must be coming to an end – and it must really have seemed like that to people. They’re also being pursued by a demon werewolf thing that may or may not be in their imagination, picking them off one by one. It’s brilliantly dark and gothic. Can I choose that?

4) Any tips or advice for an apocalyptic-type situation? Do you think you’d be a survivor or the first one to die?
When we watch the Walking Dead on TV I am forever shouting at the screen ‘FIND A BOAT.’ That’s my protip.

5) Describe your perfect « The Day Before the Apocalypse »?
Well I suppose to confront the most horrible aspect of apocalypse scenarios, it would depend whether the people I love were to be allowed to survive as well. If not, then of course I’d want to spend it with them. Walking the dog in the woods. Hanging out with my wife. The things it would be unbearably painful to lose. I’d want to spend it experiencing those.  But if they’re allowed to go through the end of the world with me, I guess it’d involve food.

6) Do you prefer paranormal post-apocalyptic books/movies (zombies/ angels/ aliens) or more human-quest-for-survival-in-the-wilderness types of apocalyptic books/movies?
Ooh… I think probably the first. Although I think the best are a combination of the two.

7) If you could be anywhere in the world when it ends, where would you be?
On top of a hill with an amazing view of the land below, swigging from an open bottle of Moet, music blasting from a stereo, shouting ‘COME AND GET ME!!! »‘

8) Bonus question: Are you working on any new project?
Yes! More than one. But I can’t tell you about them. Yet. :-)

1 thought on “Interviews #Aprocalypse ⁂ CJ Daugherty & Jack Jewers (Français/English)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *